Communications Michel Julien

Oiseau
*

Une semaine en Suisse avec la Sony NEX-7

Par Michel Julien le 09/04/2012 - 2 commentaires

Je l’attendais depuis le 24 août 2011, mais je ne l’ai eu que le 30 mars suivant. Sony aura fait languir les photographes pendant sept mois.

Enfin le fameux Sony NEX-7 est sorti. C’est un appareil photo révolutionnaire dit-on.

Michel Valiquette et moi possédons déjà des Sony NEX 6 et Sony NEX-5N, que nous aimons bien, et des cameras vidéo Sony NEX FS100 et Sony NEX FS700 que nous apprécions beaucoup.

Comme c’est mon habitude, j’ai profité d’un voyage pour me familiariser avec mon nouveau joujou, un beau Sony NEX-7 tout neuf.

Après des mois d’utilisation de la NEX-5N, j’ai pu apprécier ses forces et ses lacunes. L’une de ces lacunes, c’est qu’au grand soleil, l’écran LCD du NEX-5N est très difficile à lire, comme c’est le cas avec n’importe lequel appareil photo. Il existe un viseur électronique, mais il coûte une petite fortune.

Sur le NEX-7, ce viseur est intégré. J’ai possédé un petit Nikon qui possédait un tel viseur LCD, dont la qualité était acceptable. Rien à voir avec le viseur de 2,3 millions de pixels du NEX-7 qui offre une excellente définition. Même au grand soleil, on peut faire une mise au point très précise (j’utilise surtout des objectifs à mise au point manuelle). On voit l’image réalisée aussitôt le prise de vue effectuée, sans que l’oeil n’ait à quitter le viseur.

Un tantinet plus gros que son petit frère le NEX-5N, le NEX-7 se tient mieux en main. Il est en métal; on le sent solide. Les boutons tombent bien sous les doigts.

Côté boutons, le NEX-7 en possède quelques-uns de plus. Deux de ceux-çi sont en fait sont des molettes situées sur le dessus de l’appareil.

En mode manuel, ces molettes permettent d’ajuster l’ouverture et la vitesse. J’ai programmé les boutons programmables selon mes besoins spécifiques : compensation de l’exposition, aide à la mise au point, mode de mise au point (auto-focus ou manuel) et programmes d’exposition.

Le capteur CMOS APS-C 24 Mpx du NEX-7 est une merveille en soi. Imaginez : un appareil ultra compact équipé d’un capteur aussi gros que celui d’un Nikon D300! La qualité des images produites par cette petite merveille est de qualité comparable à bien des DSLR haut de gamme.

 

En résumé :

Pour tirer le meilleur profit du capteur 24 Mpx du Sony NEX-7, mieux vaut utiliser des objectifs « prime » d’excellente qualité, tels que le Carl Zeiss 24mm f1,8 ou le Sony 50mm f1,8. La plupart des objectifs zoom à monture E de Sony, tel que le 18-55mm, ne sont pas à la hauteur.

En vidéo, le Sony NEX-7 donne d’excellents résultats. Au point où nous utilisons nos NEX-5N et NEX-7 comme deuxièmes caméras avec notre FS100, sans que l’on ne voit la différence entre les deux!

La griffe porte-flash du Sony NEX-7 n’est pas du type standard. Donc, on ne peut y fixer un micro qui normalement se fixe sur un « cold shoe ». De plus, elle est différente de celle du NEX-5N. Donc, le microphone SST1 de mon NEX-5N ne peut pas être monté sur mon NEX-7.

Le viseur OLED du NEX-7 facilite beaucoup la prise de vue, surtout en plein soleil. J’ai beaucoup utilisé mon NEX-5N avec des objectifs à mise au point manuelle. Croyez-moi, bien cadrer et effectuer une mise au point précise avec l’écran LCD au soleil, ce n’est pas facile. Avec le viseur OLED, on voit tout parfaitement bien, comme dans le viseur d’un DSLR.

Côté manipulation, le NEX-7 surpasse le NEX-5N. Avec ses deux molettes programmables placées sur le dessus du boitier de l’appareil, les différents ajustements sont plus faciles à faire.

 

 

Mots-clés: | | |

2 commentaires

Ajouter un commentaire »

  1. [...] Si au contraire, vous désirez un appareil photo compact, très performant et dont les objectifs sont interchangeables, regardez du côté des Sony NEX-5N et NEX-7. [...]

  2. [...] d’abord acheté un petit appareil photo Sony NEX-5N, puis un NEX-7, histoire de les essayer. Mais j’ai été conquis. Mon appareil photo de voyage, le NEX-5N [...]

Laisser une réponse * champs requis